top of page

5 questions sur le enchaînements

Cette année nous avons travaillé plusieurs enchaînements. Voici un peu plus d'explications pour aller plus loin dans la pratique de ces enchaînements de postures.

*photo issue du site Padma Yoga -Quebec



*Retrouvez le lien vers les vidéos en fin d'article


1-A quel moment de la séance pratiquer les enchaînements ?


Un enchaînement peut être pratiqué avec plusieurs intentions. En début de journée, il va se pratiquer dans la lenteur pour échauffer le corps. Placé en début de séance, il va canaliser le mental vers la pratique car les enchaînements demandent de la concentration.

Placé en milieu de séance, il va permettre de réchauffer le corps et d'augmenter l'énergie, surtout si il est répété plusieurs fois et de façon plus dynamique. Placé en fin de séance, il clôturera une série d'âsâna (postures) et il sera idéal pour aller vers la méditation ou un prânâyâma. Donc à vous de choisir en fonction de votre besoin !


2-Comment placer la respiration sur un enchaînement ?


Dans la tradition, il est relaté que par exemple, la salutation au soleil se faisait sur une seule respiration, une inspire pour aller au sol et une expire pour revenir. Seuls les yogi déjà expérimentés peuvent le faire ainsi car cela nécessite un souffle très ample et une grande maîtrise des gestes.


Sinon, il y a plusieurs façons de placer la respiration sur un enchaînement. Lorsqu'on débute, je propose de placer le mouvement sur l'expire et les transitions ou confirmations de postures en statique sur l'inspire.

Ensuite, quand le souffle s'allonge, on peut réduire les transitions et donc le nombre de respirations et installer les suspensions de souffle Kumbhaka. Enfin, in ne faut pas oublier que l'on place aussi Mûla-bandha dans la pratique .

Au fur et à mesure que la pratique s'affine, pour rester dans un état de vigilance et de concentration, des variantes peuvent être proposées avec par exemple des respirations en ujjâyin ( prânâyâma ou respiration avec son dans la gorge) ou la récitation des mantra chantés sur les expires.


3-Quels sont les bienfaits d'un enchaînement ?


Une pratique régulière et consciencieuse génère des bienfaits physiques et mentaux.

En premier lieu les enchaînements sont excellents pour l'assouplissement du corps et le renforcement de la musculature profonde.

Le fait d'enchaîner des postures en dynamique développe une endurance cardio-vasculaire et cardio-respiratoire.

La mémoire et la coordination sont aussi travaillés pour apprendre les enchaînements.

Sur le plan mental, elle permet de maintenir une bonne concentration et d'approcher la dimension lumineuse de notre être. Boris Tatzky

4-Comment faire évoluer et améliorer sa pratique ?


Il faut débuter par la gestuelle pour apprendre les postures et leurs transitions, puis installer le souffle qui va soutenir les mouvements. On pourra ensuite placer des mudra (gestes sacrés avec les mains) et des bandha ( sceaux et fixation des énergies). Enfin

Pour être efficace voici cinq principes décrits dans le livre "Le souffle énergie du Yoga" de Boris Tatzky :

  • Etre très précis dans chaque mouvement : rester vigilant pendant sa pratique et consciencieux.

  • S'ajuster constamment en écoutant les réactions du corps et du souffle. Cela veut dire adapter son enchaînement, son souffle à l'état de l'instant présent. Le pratiquant peut faire des variantes soit avec les postures, soit avec la respiration.

  • Bien garder la relation Geste-Souffle avec un souffle lent et régulier.

  • Le lieu de concentration du souffle dans le corps sera précis : chaque inspire se fera lentement localisée dans la poitrine et chaque expire se réalisera dans l'abdomen, en le rentrant progressivement du pubis vers les nombril.

  • Etre progressif dans l'intensité : commencer une série d'enchaînement lentement et en étant plus dans le ressenti de ses mouvements avant d'aller dans plus d'intensité et de force musculaire. Et bien sûr rester dans un effort juste.


5- Quelle est la symbolique des enchaînements ?


Les enchaînement sont souvent formulés comme des Saluts pour honorer des éléments ou des divinités. Salut au Soleil, à la Lune, à la lumière, à l'Aigle.

Par exemple , l'enchaînement le plus pratiqué est Sûryanamaskâra, la salutation au Soleil. C'est un acte rituel universel, sacré et symbolique autour du soleil qui représente la Lumière; la beauté, l'énergie, la chaleur. L'honorer au soleil levant le matin symbolise la fin de la nuit et le commencement de quelque chose de nouveau qui nous reste à créer.


Retour sur les enchaînements vus ensemble cette année

👉L'astha Karana pour la colonne vertébrale

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page