top of page

En quoi le yoga est-il différent d'un sport ? Quelles différences dans la pratique ?

Voici le quatrième et dernier article de cette série pour aborder cette question ; en quoi le yoga est-il différent d’un sport ? Ce mois ci nous allons nous intéresser aux différences concrètes dans la pratique.


Comme nous l'avons vu dans les articles précédents, le sport et le yoga n'ont pas les mêmes origines et se pratiquent avec des intentions différentes. Après le rôle du professeur nous allons nous intéresser aux différences concrètes avec une séance de sport que l'on retrouve dans la pratique du Hatha Yoga.


Ici, je rappelle que je ne cherche pas à opposer les deux et je reste attentive à ne porter aucun jugement, cela reste un point vue. Je m'interroge juste sur leurs différences dans le but de comprendre pourquoi le yoga procure certains bienfaits aux pratiquants.

J'ai retenu quatre grandes pratiques qui diffèrent d'une séance de sport.


Dans une séance de Yoga nous apprenons au pratiquant à respirer et à s’intéresser, se concentrer sur sa respiration, nous lui apprenons aussi la pratique avec la relation « Respiration - Geste - Pensée ». Une place primordiale est accordée dans le cours à cet acte physiologique que d’habitude nous réalisons sans y faire attention. Nous prenons conscience de tous les bienfaits de la respiration qui est la seule fonction physiologique que nous pouvons contrôler contrairement aux autres fonctions physiologiques. Les pranâyama font partie intégrante des cours, et c’est une différence primordiale avec un cours de sport.


Une deuxième grande différence est que le Yoga amène le pratiquant sur le plan du corps énergétique, Prânayama Kośa. Le corps physique (Annamaya Kośa) sert de véhicule et les âsana sont des outils pour developper cette conscience du corps énergétique. Alors que le sport est une fin en soi, comme nous l'avons vu dans les intentions liées à la pratique, les postures de Yoga, elles, ne le sont pas.


Dans la séance sont proposés des moments d’intégration, c'est la troisième différence que j'ai retenue. Ces moments sont placés après un exercice ou une série d’exercices et ils permettent au corps d’intégrer, de mémoriser les bienfaits d’une posture en douceur. Ce qui ne serait pas le cas si on enchaîne postures après postures car le corps peut être contrarié en recevant énormément d’informations et parfois des informations contraires.

Cette phase d’intégration aussi appelée phase de rechargement permet aussi d’amener le corps vers un rééquilibrage du corps après les exercices. Prenons un exemple simple de la posture de vrikshâsana, l’arbre sur un pied ; nous pratiquons sur un pied, puis sur un autre, et en posture de rechargement, nous revenons en Samasthiti, équilibre sur les 2 pieds, les charges se rééquilibrent. Autre exemple, la posture dite du cobra Bhujanghasana, posture d’extension intense de la colonne vertébrale. Après cette posture, nous proposons de rester allongé sur le ventre, poings placés sous l’aine pour détendre la zone lombaire après une effort d’extension.

Cette instant doit permettre aussi de retrouver un souffle calme et un rythme cardiaque normal si l’exercice a demandé des efforts plus intenses.

Il va durer une à plusieurs minutes en fonction et ramener le pratiquant à sa respiration.

Le professeur s’assurera que la posture proposée est confortable pour le pratiquant. Sinon, la posture de secours sera toujours Savâsana, et si besoin aménagée, coussin sous la nuque, ou sous les genoux si douleurs lombaires ou coussin sous le sacrum si le sacrum est saillant…


Enfin, la quatrième différence est la relaxation et la méditation proposée en cours ou en fin de séance. La relaxation va être plus que physique, elle est aussi un apprentissage vers le lâcher prise Ishvara pranidhâna. Et suivant le niveau des pratiquants, nous les amenons vers l’état de témoin Drasthar, la méditation, Dhâranâ puis Dhyâna et vers la spiritualité.


Pour conclure cette série d'articles, je dirais que ce sujet pourrait être enrichi avec tout ce que l'apprentissage du yoga amène aussi en dehors du tapis par exemple. Mais j'espère que cela vous donnera déjà des pistes de réflexion ou des débuts de réponses à la question : pourquoi les séance des Yoga me font tant de bien !


 

Retrouvez les articles précédents :





47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page