top of page

Pourquoi le yoga fait du bien à notre cerveau ?

Dernière mise à jour : 4 janv.

#3- Le rôle du cerveau et sur notre cerveau


Après avoir évoqué les bienfaits des postures et de la pratique consciente de la respiration, ici, un zoom sur le rôle du cerveau dans la pratique et les bienfaits du yoga sur le cerveau et sur les effets cognitifs. Ce sont là les effets directs d'une pratique régulière et bien réalisée.



1-Le rôle du cerveau dans le yoga


Le Yoga et les 3 cerveaux 

Les 3 cerveaux fonctionnent ensemble de façon collégiale. 

Ils ont chacun leur place et sont essentiels au bon fonctionnement de l’homme, et donc à son bonheur. 

-Le reptilien est responsable de la surveillance et de la gestion physiologique organique. 

-Le limbique est responsable de la conservation de l’espèce et de l’individu.

-Le néo-cortex est la source du progrès et de l’évolution. 

Le Yoga utilise surtout le néo-cortex, le cerveau de la prise de conscience. Mais il fait également appel aux automatismes du cerveau limbique. Apprendre par cœur les enchainements, les techniques de Prânâyâma par exemple libère le néo-cortex qui est alors utilisé pour ressentir les différents Kosha (corps subtils).


La conscience

Le yoga fait appel à la conscience apellée Citta en sanskrit, mais Qu’est-ce que la conscience ?

Voici deux définitions :

-1re définition : c’est la force intégratrice de tous les éléments et structures physiques et psychiques de l’existence. (Alfonso Caycédo, créateur de la sophrologie). 

-2e définition appropriée au yoga : c’est la force qui anime la personne humaine, une énergie, un éclairement, un flux, une lumière. (Arnaud Desjardins) Cette force anime également tout le macrocosme, l’Univers. 


Dire que la conscience est une force à la fois physique et psychique c’est prendre en compte l’expérience Vivantielle tant de fois renouvelée dans les exercices de Yoga. Cette expérience Vivantielle  est celle qui permet d’éveiller la vie dans toutes les parties de notre corps.

C'est aussi prendre en compte cette mémoire du corps qui s’exprime dans les parties les plus profondes de celui ci, dans nos tissus, nos cellules et nos molécules. 


Cette mémoire du corps est à l’origine de notre transformation qui intervient lentement par la pratique d’une méthode introspective, comme le yoga entre autres. 

D’où l’importance par exemple de la méditation ou des phases d’intégration après chaque exercice afin de graver dans notre mémoire cérébrale tous les ressentis que la pratique du yoga a su éveiller. 

Tous ces ressentis se superposent dans notre mémoire et ils rendent notre schéma corporel de plus en plus subtil. 


« Selon des études, les exercices de yoga améliorent la conscience du corps et la coordination, renforcent les muscles et améliorent la circulation sanguine. Apparement, ils ont aussi un effet stimulant sur l’humeur et aident à mieux gérer le stress ».

2-Les effets sur notre cerveau


Les ondes Alpha 

Le yoga est donc une discipline d’apprentissage et d’adaptabilité à la concentration Dhāranā qui va nous permettre d’aller vers la méditation Dhyāna. Le niveau de conscience du Yoga et la  méditation amènent le pratiquant au niveau des Ondes Alpha (9-14 Hz oscillations).


Comment ça marche ? 


Une onde est caractérisée par sa fréquence, exprimée en Hz t son amplitude.  La fréquence des ondes du cerveau change en fonction de son état de conscience.

Le cerveau compte des milliards de cellules cérébrales, les neurones. Ils utilisent l’électricité pour communique entre eux par le biais des synapses. La combinaison des neurones envoyant des signaux produit immédiatement une énorme quantité d’activité électrique dans le cerveau et crée un champ électrique. La combinaison de toutes ces activités électriques dans le cerveau est appelée onde cérébrale.

Au niveau de cet état Alpha, nous commençons à accéder à  la richesse et à la créativité qui est en dessous de votre conscience (dans notre inconscient). C’est la passerelle qui mène à des états de conscience plus profonds -Dyâna . Cet état survient lorsque nous fermons les yeux et David Servan Schreiber disait dans ses conférences « En fermant les yeux, vous recevez des bouffées d’ondes Alpha ». C’est pour cela que le professeur de Yoga propose de fermer les yeux. 




Quels en sont les bienfaits ? 


Donc les yeux fermés,  ou en contemplation devant la flamme d’une bougie ou un beau paysage, lorsque nous sommes vraiment détendu, notre activité cérébrale se ralentit en partant des modèles rapides d’ondes bêta pour aller vers les ondes plus douces de l’alpha. Nous éprouvons un sentiment de libération, de paix et de bien-être. 

Cela  nous permet : 

  • D’avoir une meilleure concentration, 

  • D’avoir une meilleure mémoire, 

  • De pouvoir mieux gérer nos états de stress et nos états émotionnels, 

  • De pouvoir prendre un contrôle conscient du fonctionnement de notre corps, de nos organes,

  • De pouvoir prendre le contrôle de nos habitudes, surtout de celles que l'on désire changer, 

  • De pouvoir créer de nouvelles habitudes plus positives et plus saines pour notre vie, 

  • De trouver des solutions plus créatives et constructives à des conflits ou des problèmes.


Et ce n'est pas tout ...


Le cerveau, notre principal organe du système nerveux a un fonctionnement très complexe qui ne cesse de faire l’objet d’études. Le Yoga, cet art millénaire est devenu depuis quelques années un objet d’études scientifiques pour essayer de comprendre comment cette pratique renforce notre cerveau.

Ce qui a été démontré est qu'avec la pratique il y a une augmentation de matière grise du cerveau, le cerveau sollicité pour la concentration, l’adaptation, les sens, construit de nouvelles synapses (zones de connexions situées entre deux neurones), permettant la transmission des informations de l’une à l’autre. Plusieurs aires cérébrales sont activées augmentant ainsi le volume de matière grise du cerveau. La plasticité cérébrale sollicitée est donc entretenue et même développée et entraine elle même des bienfaits sur l’état général. 




*photo issue de l'article Article « Yoga vers l’équilibre mental »  du magazine Cerveau et Psycho n°134


Dans l’ Article « Yoga vers l’équilibre mental »  du magazine Cerveau et Psycho n°134 rédigé par Miriam Berger, psychologue et journaliste scientifique étayé par des études scientifiques, la journaliste nous apprend que :

  • Des études ont montré que le Yoga atténue l’agitation liée au stress et améliore le bien être.

  • Des études d’imagerie montrent également, pendant la pratique,  des effets neurologiques tels qu’une libération accrue du messager GABA -acide gamma-aminobutyrique, molécule messagère qui atténue l’excitabilité des cellules nerveuses du cerveau (alors que le taux de  GABA est généralement réduit chez les patients dépressifs) entrainant un effet stimulant sur l’humeur et une meilleure gestion du stress.

  • Un développement accru de l’hippocampe, ce centre de la mémoire du cerveau (alors que cette zone diminue chez les patients stressés, dépressifs ou traumatisées). L’hippocampe joue un rôle important dans le processus d’apprentissage et le traitement émotionnel des informations.

  • Que le Yoga peut être utilisé en tant que mesure de soutien lors de thérapie de l’anxiété et de la dépression grâce à deux vertus : l’augmentation du bien être est ressentie par le pratiquant novice dès la première séance, et l’attention portée sur le corps.


Retrouvez la série d'articles sur les bienfaits du Yoga :


42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page