top of page

L'enchaînement des Guerriers

Le mois dernier nous avons travaillé l'enchaînement des 3 guerriers. La posture s'appelle Vîrabhadrâsana. Voici pour vous une vidéo de cet enchaînement et une lecture de ces postures.

L'ethymologie de cette posture :

Vira se traduit par le héros, bhadra : vertueux, bienheureux, favorable, courageux et âsana se traduit par la posture. Vîrabhadrâsana se traduit donc par la posture du héros courageux, héros vertueux.

Le nom de cette posture est tiré d'un authentique guerrier mythologique, Vîrabhadra, né, selon la légende, d'un cheveu de Shiva, divinité indienne, après une divine colère.

Vîrabhadrâsana dont il existe trois variantes est une posture énergétique et exigeante

physiquement. Elle fait appel à la force des jambes et des appuis. Elle demande un engagement physique et mental. C'est aussi une posture d'ouverture pour faire monter l'énergie vers les chakra supérieurs.


Les trois variantes :


Il existe 3 variantes : le Guerrier 1 est celui qui implore la victoire en levant les bras vers le ciel, le genou plié à l'avant symbolise l'humilité que conserve le yogi même face à une pratique intense.









Le Guerrier 2 est celui qui lance le défi, un regard déterminé, stable et ancré dans la terre sur ses appuis, enfin le guerrier 3 est un équilibre intense sur un pied qui symbolise la puissance, l'humilité et la confiance du guerrier qui lance ce défi.





Chaque variante peut être réalisée en statique ou en dynamique. En statique ces postures procurent beaucoup de chaleur, correspondant à l'ardeur intérieure, au tapas du yogi. En dynamique, elles peuvent s'enchaîner dans des ordres différents .

Pour les enchaînements, l'ordre que l'on retrouve le plus souvent est guerrier 1 puis 2 puis 3. Ici je vous propose la version étudiée à l'institut Bernadette de Gasquet . Départ en guerrier 2, puis guerrier 1 et guerrier 3.


Portée symbolique :

S'exercer aux guerriers pourrait paraître contraire au principe de non violence qui guide la pratique du yoga. Mais ce véritable guerrier ici ne combat pas pour anéantir mais pour secourir, rétablir un équilibre et défendre l'harmonie cosmique nécéssaire à la manifestation de la vie.

A l'instar de ce guerrier spirituel rétablissant l'équilibre cosmique, le yogi cherche à atteindre l'équilibre intérieur. Au lieu de rester prisonnier de son égo limité, le yogi lève les bras vers ce qui se situe plus haut que lui , et ouvre la poitrine dans une énergie de don de soi. Il agit avec la bonne volonté de Vîrabhadra, prêt à tous les exploits mais toujours dans un interêt qui dépasse le sien. *( extrait du livre le chien tête bas de Clémentine Erpicum editions La plage

La vidéo : n'oubliez pas qu'en tant que professeure, je vous donne la direction et je ne suis donc pas un exemple.




Bonne pratique !


Retrouvez les vidéos des autres enchaînements :



46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page